avril 4, 2019

Agroalimentaire

RUMEC est en liens avec plus de 1000 producteurs agricoles mexicains. Guayaba, mangues, fraises, raisins, guanabanas, bananes, café, cacao, cacahuètes, noix de coco, etc…

Nous sommes en mesure de répondre a toutes vos demandes. Pour toutes questions, veuillez nous contacter ici.

Cacao a Guerrero

La plateforme RUMEC a été invité à collaborer à la gestion des récoltes de cacao de l’État de Guerrero par le leader politique et paysan Pedro Nicolas Garcia, afin d’éviter que ces récoltes ne soient exploitées par la transnationale Nestlé. Pour éviter l’exploitation des « campesinos » et de ce produit consommé mondialement, comme par le passé dans les états du Chiapas et du Tabasco.

 

On parle de nous:

Mexico saqueado por empresas de otros paises que pagan muy poco a productores empresario

PRODUCTORES DE CACAO EN XOCHISTLAHUACA, EXPORTARÁN SU PRODUCTO A LOS EMIRATOS ÁRABES

Impulsan proyectos productivos a mercados internacionales

Mantienen búsqueda de mercados para café

México con potencial para comercializar a nivel mundial

Article du journal Cuarto poder

Rambuta, le géant endormie

L’état du Chiapas, dans la Zone Soconusco, plus de 20 tonnes de ramboutan se perde chaque jour, d’avril à septembre. Ce fruit exotique est le troisième le plus consommé dans le monde. L’année dernière, RUMEC a commencé par l’exportation de 40 tonnes de ramboutan aux Émirats arabes, mais cela ne suffisent pas pour que ce fruit exotique ne gaspille pas 90 % de sa production.
 

Le plus grand projet a impact économique de l’État de Guerrero: réactivation des installation d’élevage intensif.

RUMEC et le développeur d’installation d’élevage, le plus grand du pays, Salvador Lazare Manzo ainsi que plus de 600 éleveurs de l’État de Guerrero se sont organisés grâce au licencié et chef éleveur Juan Jiménez. Ils ont en effet accepté de concrétiser la  réalisation d’installation d’élevage moderne avec transformateurs de viande comme sauvetage économique de Guerrero.

Le producteur numéro un de bétail maigre dans le pays est l’état de Guerrero mais les bénéfices d’une telle industrie ne sont pas plus favorables pour les éleveurs déjà qui ne disposent pas de l’infrastructure ni technologie pour traiter et engraisser le bétail pour une meilleure utilisation des produits transformés, l’état de Sinaloa et Monterrey le triple des bénéfices de l’industrie de la viande qui ont des traces équipées pour le travail. Il convient de mentionner que la réalisation de ce projet relancera également l’industrie des céréales et des dérivés laitiers de l’État de Guerrero. Ce qui fera de Guerrero  le plus grand producteur de viande, de produits laitiers et de céréales du pays.